Le passage à une société de communication est un tournant dans la gestion de l'espace et de l'opinion publics. Dans cette reconfiguration, la communication devient une composante incontournable servant à impliquer, sinon à faire adhérer le citoyen à la prise de décision. Les acteurs du secteur public (gouvernement, collectivités territoriales, entreprises publiques, partis politiques, etc.) se sont trouvés, bon gré malgré, obligés d'adopter une attitude d'ouverture sur les médias et à travers les médias, afin de négocier l'acceptabilité de leur discours et l'adhésion à leurs décisions.
Cette nouvelle configuration de l'espace et du service publics est un processus complexe faisant intervenir toutes les parties prenantes:  l'institution, l'usager et les médias. Les trois acteurs véhiculent des logiques différentes, parfois opposées, liées aux exigences du moment, à savoir plus de transparence, de gouvernance et d'interactivité.

Les politiques sont conscients de la place de la communication dans la gestion de leur image et de la chose publique. de leur côté, les citoyens exigent que les déclarations soient accompagnées de faits concrets et les médias, notamment numériques, avec la rapidité et l'efficacité qu'ils procurent, sont en train de réaliser le pouvoir dont ils pourraient être détenteurs dans le nouvel espace public.
Ainsi, cet ouvrage, au titre évocateur, entend amorcer une réflexion sur la pratique de la communication dans le secteur public et sa réception par les usagers. Il aborde, dans un  contexte africain, la question des représentations, perception, usages et pratiques dans l'objectif d'interroger cette communication sous tous les angles qui permettront sa compréhension.

Stock

1

€ 6,00
Price per unit
Quantity: Order

Information:

ISBN
9789954508640
Auteur
Abderrahmane Amsidder, Mohamed Bendahan, Abdallah Abil
Kaft
Paperback
Uitgeverij
Larlanco